A propos
Un jour, il pleuvait à Brest.

Google... un an après

13/04/2015 - Auteur : Nicolas

fichier-346

 

Il y a presque un an, nous avons démarré un gros projet de "dégooglelisation" de nos services. Tout avait commencé par la gestion de nos emails. 

Qu'en est-il de Blue Mind ?

Notre choix s'était porté sur la solution Blue Mind. Cette solution est restée quelques temps sur notre serveur. Et puis, à force de manipuler l'outil, nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas viable pour notre utilisation.

Alors, que ce soit bien clair entre vous et moi. Je ne dénigre pas cette solution qui est vraiment un outil complet et performant. Sauf que pour notre utilisation et vis à vis des performances nécessaires nous avons abandonné Blue Mind pour une solution beaucoup moins intégré.

J'ai donc retroussé les manches, rempli des verres de coca, mangé un petit chocolat pour se donner du courage et je me suis lancé dans la configuration d'un serveur mail en partant de zéro.

Après plusieurs nuits (et oui, le jour faut jouer avec le fiston) dans les tréfonds de la machine et des internets, nous avons un serveur de courriers electroniques complet et efficace.

Alors, bien entendu, passer d'une solution complète comme Blue Mind à un solution "from scratch"n'a pas été simple, loin de là. Il y a eu quelques pertes. 

Rappel des outils que nous avions sur Blue Mind

  • La synchronisation des mails, des contacts et de l'agenda sur nos différents appareils.
  • Nous sommes à présent sûrs que personne ne va aller lire nos mails ou commercialiser nos informations. 
  • Aucune publicité dans cette solution ... Un des autres avantages de l'Open Source !

Comment s'adapter ?

La migration s'est relativement bien déroulée. N'étant pas un expert en administration système et encore moins dans l'administration mail. J'ai suivi un tutorial ultracomplet (et en francais) pour configurer le système.

=> Installation d'un serveur mail

Ah ben oui, bonne question : Comment avons-nous fait pour nous passer de ces quelques fonctionnalités qui nous plaisaient tant ?

Et bien c'est très simple. Beaucoup de ces fonctionnalités ont été déplacés dans notre "nuage magique" (Voir un précédent article : Google, c'est un 2ème au revoir)

Agenda et contacts se retrouvent dans Owncloud. Une application Android nous permet de les synchroniser avec nos Androphones assez facilement.

Et c'est quoi la solution ?

La solution que j'ai mis en place sur notre infrastructure est l'ensemble des outils :

  • Postfix : Recoit le courrier et procède à une batterie de tests
  • Amavis : L'antivirus
  • SpamAssassin / DSpam : Les anti-spams
  • Dovecot : La remise des mails dans nos boites respectives

Comment tout ca interragit  ?

Postfix recoit les requêtes du serveur mail de l'expediteur. Après une série de vérification (est-ce que le destinataire existe bien ici, est-ce que le serveur de l'expediteur n'est pas blacklisté, ...), il transmet le message à amavis qui contrôle si le message ne contient pas de virus.

Une fois que le mail est considéré comme "clean", Amavis transmet le bébé au couple SpamAssassin/DSpam pour vérifier qu'il ne s'agit pas de spam. 

Si tout se passe bien, la livraison continue et Dovecot se charge de mettre le courrier dans les boites aux lettres.

AND Voilà ! Nous pouvons ouvrir notre webmail favoris (ou client mail) et profiter des publicités Jules ou Etsy.

Bilan de notre relation avec Google

Nous avons définitivement rompu (ou presque)... Subsiste encore un village d'irreductibles outils Google dont nous ne pouvons pas vraiment nous passer.

Par exemple, la messagerie instantanée. Il existe sur la toile des outils sécurisés où la vie privée est protégée, seulement, la plupart de nos contacts sont sur Google. Du coup, on garde GTalk ...

Par ailleurs, comme dit précédemment, nous avons des Androphones. Et le problème de ces androphones, c'est qu'il faut un compte google pour accéder aux applications. A ce propos, je suis en train de tester un dépot d'application Android qui propose essentiellement des applications open-source.

Pour finir, je change progressivement de moteur de recherche au profit de Duck Duck Go. Mais, là, c'est vraiment pour pinailler ...

 

Et pour ceux qui s'interrogent ... L'image de couverture a été réalisée grâce au Geektionnerd

1

<< Retour
 

0 MOTS DOUX

LAISSER UN MOT DOUX





Les commentaires sont soumis à modération et ne seront visibles qu'une fois validés.